Photos © Fabrice Schiff

Par Marc Polisson

Ambiance feutrée avenue Foch dans les salons de l’Hôtel du gouverneur militaire qui présentait ses vœux 2014 aux corps constitués. Un exercice diplomatique à haut risque en cette période de démantèlement de l’Armée Française.

La grande muette en a gros sur la patate, mais elle serre les dents sans broncher. Impossible de trouver trace d’une quelconque amertume dans les propos du général de Braquilanges alors que la loi de programmation militaire est ressentie partout en France comme une casse totale de l’outil de défense national, s’accompagnant de représailles politiciennes de bas étage comme à Orange. Devant les plus hautes autorités militaires, politiques et religieuses de la ville, le gouverneur militaire a opportunément rappelé que plus des 2/3 des Français – selon un récent sondage IPSOS – étaient attachés au maintien des budgets consacrés à la Défense…

03Pas sûr que le maire de Lyon qui siège dans la majorité au Sénat l’ait entendu. Le maire de Lyon est sur le sentier de la guerre… électorale, bien entendu, et serre toutes les mains, même et surtout celles de ses adversaires politiques. Prenant la pose avec Jean-Jacques David, dont le sort semble incertain dans le 6ème, – il se raconte que Denis Broliquier l’aurait sacrifié pour conserver sa mairie du 2ème – Gégé lui glisse à l’oreille mais à haute voix : «  Tu vois ce qu’ils te font, tu aurais dû me rejoindre il y a deux ans  ». Fermez le ban !

 

La projection diapos, c’est maintenant !




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-
12
-