Par Franck Girardet

Pour le dernier match de la saison, l’OL nous a offert un suspense à haute dose jusqu’à la victoire sur le score de 3-2. Qui nous ouvre les portes de la Ligue des Champions.

Ce match contre les aiglons niçois a été à l’image de la saison avec une première mi-temps compliquée qui a vu Nice ouvrir le score par l’ancien gone Alassane Plea (18ème) pendant que nous avions du mal à nous procurer des situations dangereuses.  Au retour des vestiaires, l’état d’esprit fut tout autre, Bruno Genesio changea son système en rajoutant un attaquant en la personne de Mariano Diaz qui remplaçait un Ndombele assez transparent pour une fois.

Ce fut le moment choisi par l’incroyable Memphis qui a inscrit un triplé en l’espace d’une mi-temps (48ème, 65ème et 86ème) et régalé le Groupama Stadium de quelques gestes techniques d’une autre dimension. Ce garçon est déroutant mais son talent est juste immense. Malgré un Memphis « on fire », l’OL remis Nice dans le match en encaissant un nouveau but de Plea à la 88ème, histoire de passer les 6 dernières minutes avec une dose de stress maximale à chaque approche niçoise de notre surface de réparation.

Le coup de sifflet final fut une délivrance pour les 56 953 supporters présents, notamment les Bad Gones et le kop du virage sud qui firent passer des messages à Bruno Genesio et Jean-Michel Aulas via des banderoles peu avenantes. Situation surréaliste alors que leur club de cœur achève une saison avec un record de points, un record de buts marqués littéralement explosé. Élevés au caviar du championnat des années 2000, ils n’ont toujours pas compris que la donne avait changé mais que la régularité au plus haut niveau de l’OL reste impressionnante.

Il serait de bon ton qu’ils placent leurs encouragements au même niveau que l’exigence qu’ils ont envers leur équipe qui va retrouver les grands d’Europe. Cela serait déjà un bon début car on ne peut pas dire que ce soit le feu pendant 90 minutes à chaque match. Gageons qu’ils soient quand même heureux à la rentrée quand l’hymne de la Champions League fera son retour à Lyon.

Les tops de la saison

– Memphis Depay pour ses 19 buts et 10 passes décisives. Monstrueux.

– Nabil Fekir qui a eu droit à une sortie saluée à la hauteur de son talent.

– Ndombele qui a explosé au milieu de terrain cette saison.

Les flops de la saison

– La défaite en 8ème de finale de l’Europa League contre Moscou.

– Les difficultés à maintenir le score sur de nombreux matchs
– Les banderoles des kops de supporters  sur ce dernier match

Samedi 19 mai 2018