Par Franck Girardet

Pour ce dernier match de la phase de poule de Ligue des Champions, l’OL accueillait l’ogre Manchester City dont la valeur des joueurs est estimée à 1,05 milliards d’euros.

Cela n’a pas empêché les Gones de se battre comme des lions et de prendre finalement le point du match nul. Les 58 09 spectateurs ont applaudi un excellent match, avec une intensité réelle et sans temps morts qui s’est donc soldé par un score de 2-2, score flatteur pour les Anglais vu la physionomie du match. La première période à été à l’avantage des hommes de Bruno Génésio avec 3 très grosses occasions dont 2 totalement croquées par Memphis et Cornet. Le score vierge à la pause n’annonçait rien de bon car City avait été assez brouillon et l’on pouvait craindre que Pep Guardiola remette son équipe dans le bon sens.


Ce ne fut pas le cas car les Lyonnais ont été encore plus présents et c’est Cornet qui ouvrit le score sur un amour de frappe enroulée à la suite d’une passe de Memphis (55ème). City égalisa 7 minutes plus tard sur coup de pied arrêté avec une tête du français Laporte (62ème). Cela n’a guère annihilé l’allant de l’OL et Maxwel Cornet signa un doublé à la 81ème sur une passe du même Memphis à nouveau (tandem qui fonctionne à merveille). Hélas City revint à nouveau au score dès la 83ème sur une tête du diable argentin Aguero.

Le stade pensait même son équipe qualifiée mais le Chakhtior Donetsk prit l’avantage à Hoffenheim à la dernière minute, obligeant les Gones à un sans-faute en Ukraine le 12 décembre prochain. Défaite interdite pour pouvoir accéder aux 1/8ème de finale. Adieu le tourisme, bonjour la pression.


Coté tribune, le Parc OL s’est mis au diapason de son équipe avec une fort belle ambiance. Les espaces VIP jouaient à guichets fermés notamment la Président Box où tous les happy few politiques avaient répondu à l’appel (à l’exception de Laurent Wauquiez). Délicieusement accompagné, Jean-Claude Darmon le grand argentier du foot français n’avait pas perdu son éternel sourire, Marco Chopin donnait du « ça va papa ? » dans tous les sens à l’exception de son ancien mentor Jérôme Bocuse qu’il retrouvait avec plaisir. Maxime Gonalons (notre ex-capitaine désormais sévillan) était également de la partie même si nous aurions préféré le voir sur le rectangle vert plutôt qu’avec des béquilles.

Les Tops

  • Maxwel CORNET pour ses 2 buts et surtout son implication. Enfin un attaquant côté droit qui est à la hauteur du poste.
  • Houssem AOUAR a de l’or dans les pieds, géant tant sur le terrain qu’humainement. Prestation XXL.
  • Bruno « Pep » GENESIO qui a pris 4 pts contre « le génie » Pep Guardiola. Certains l’avaient affublé ironiquement de ce pseudo. Aujourd’hui, ils doivent boire du vinaigre.

 

Les Flops

  • Ces 2 points perdus dans les dernières minutes contre Hoffenheim par deux fois puis City hier.
  • Les grillages installés devant chaque virage.
  • La victoire du Chakhtior Donetsk qui nous oblige à un déplacement long et compliqué mi-décembre en Ukraine.

    Mardi 27 novembre 2018