Photo © BS

Par Benjamin Solly

Souvent plus people que cultuel, le renouvellement du Vœu des Échevins, célébré à l’occasion de la messe de la Nativité de la Vierge chaque 8 septembre en la basilique ND de Fourvière, a été marqué cette année par le sort réservé aux chrétiens d’Irak.

Les cœurs lyonnais ont battu à l’unisson avec ceux de leurs frères chaldéens. Persécutés par l’État islamique en Irak et au Levant, ces chrétiens condamnés à la soumission, l’exil ou la mort ne seront pas « oubliés », a promis le cardinal Barbarin. Devant un parterre d’élus et de représentants des corps constitués, le renouvellement du Vœu des Echevins ouvre traditionnellement la rentrée lyonnaise, reproduisant l’offrande « de sept livres de cire blanche en cierges et flambeaux, et un écu d’or au soleil » des Échevins à la Vierge Marie en 1643. Si les grandes épidémies ont disparu, cette cérémonie marque symboliquement la concorde entre les autorités temporelles et spirituelles de Lyon. Cette année, elle avait le gout du sang versé au nom de la barbarie.

IMG_3107Revenu d’un voyage à Mossoul cet été, l’archevêque de Lyon a alerté les officiels et fidèles sur la situation chaotique de leurs frères irakiens. C’est avec un calice offert par le vicaire de Lyon à l’église chaldéenne en 1927 que le Primat des Gaules a célébré l’eucharistie. Symbole fort, c’est une paroissienne de l’église de Mossoul qui a traversé la nef pour apporter les sept livres de cire blanche en cierges et en flambeaux. Intense émotion également quand l’ensemble de la foule a partagé un « Notre Père » prononcé en araméen. « Avant, nous étions sans voix. Maintenant, nous savons que nous ne sommes pas oubliés. » Empruntant ces mots à l’archevêque de Kirkouk, Philippe Barbarin a rappelé dans son homélie cette notion essentielle de fraternité.

31. Brandissant l'ostensoir, l'archevêque de Lyon bénit la ville

Ostensoir en main, l’archevêque de Lyon s’est ensuite dirigé vers le balcon de Fourvière pour bénir la ville. Trois coups de canon plus tard, Lyon est placé sous protection mariale. Vient ensuite le temps des discours et l’engagement du président du Grand Lyon Gérard Collomb autour d’un partenariat avec la ville de Mossoul, notamment dans ses opérations de reconstruction. A noter qu’il s’agissait également de la première cérémonie du Vœu des Echevins pour le nouveau président de la Fondation Fourvière, Philippe Desmarescaux, qui s’inscrit dans le sillage du regretté François Navarrane.

La projection diapos, c’est maintenant !

 



Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-