01 Photos © Fabrice Schiff

 

Par Marjorie Auer

 

Le lancement de l'annuaire du Club de la Presse version 2009 s'est déroulé aux archives municipales, dans le 2e arrondissement de Lyon. Malgré un contexte difficile pour la presse française, la soirée s'est déroulée dans la bonne humeur, grâce aux deux gendarmes Gamel et Foucher, directement venus de Saint-Tropez.

 

02 Quelques journalistes ont bien essayé… mais les deux gendarmes veillent au grain. ‘‘Pas d'exposition, pas de buffet !'' entonnent-ils en cœur. Passage obligatoire donc devant l'exposition ‘‘Riches mémoires de l'aéronautique en région lyonnaise'', présentée par les Archives Municipales de Lyon. Divers documents graphiques et objets, issus de collections publiques et privées, permettent aux visiteurs de suivre l'évolution de la conquête du ciel dans la région lyonnaise. Mais l'heure est davantage au discours qu'à la culture. Serge Tonioni, délégué général du Club de la Presse, rejoint par tous les membres du Conseil d'administration, remercie la présence des adhérents et des ‘‘gendarmes du rire''. Le président du club, Jean-Claude Pennec, prend la parole et dresse un tableau sombre de la profession de journalistes. ‘‘Pendant combien de temps va-t-on encore compter les cadavres de la presse ?'', allusion faite à la suppression de nombreux correspondant locaux, par exemple au sein du quotidien Le Monde. Mi-figue mi raisin, il rappelle ‘‘l'annonce par le Président Sarkozy du plan de relance de 600 millions d'euros pour la presse, bien loin des 7 milliards de l'aéronautique'', nouveau clin d'œil à l'exposition des Archives Municipales.

 

03 Le temps de la soirée, la délicate situation du journalisme lyonnais et national sera cependant oubliée. Pour se faire : la diffusion d'un petit film humoristique crée par l'agence Upandgo, présentant différents ‘‘coachs pour rester optimiste''. Pêle-mêle, des pastiches de Bernard Laporte, Johnny Halliday et Barack Obama se succèdent, dans le but certain de faire garder la foi de la profession aux journalistes présents, pourtant peu enclins à une grosse « marade ». Puis, Olivier Bourgeois monte sur scène afin de parler brièvement de l'IFRAT, l'organisme de recherche internationale de la presse, tout récemment installé à Lyon. Enfin, une remise des prix est organisée, ‘‘placée sous le signe de l'originalité''. Serge Tonioni remet le prix de la meilleure publication 2009 à la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), et celui du meilleur dossier de presse à Serfim, sous les applaudissements. Jean-Claude Pennec remercie particulièrement Gérard Puvis, peintre sculpteur lyonnais qui a confectionné les trophées des gagnants. La soirée s'achève sur le fameux buffet, désormais ouvert aux papilles des journalistes et des communicants présents. La morosité pourra attendre.

 

La projection diapos, c'est maintenant !




Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-