Par Morgan Couturier

Le centre-ville de Rillieux la Pape poursuit sa mue, avec l’inauguration de la première tranche du programme immobilier confié à Eiffage. Présentée comme la « vitrine de la rénovation urbaine », la nouvelle résidence So New comprend 60 logements.

Il en va ainsi des inaugurations, le neuf amène la paix et apaise les âmes, tout en créant un vent d’enthousiasme. Alexandre Vincendet n’y a pas échappé à l’heure de mentionner ce « moment historique pour la ville de Rillieux ». Un brin philosophe, l’édile s’est donc lancé dans une tirade pleine d’à-propos : « Transformer une ville, c’est changer son destin ». La formulation est judicieuse, tant la commune, fut jusqu’alors dépourvue de véritable centre-ville. Ce temps est révolu, à en croire les aménagements consentis par la municipalité. La livraison d’un nouveau cinéma, sur l’avenue de l’Europe a dressé les fondations de ce futur lieu de vie.


Le scénario suit désormais son cours, la ville s’en tenant au scripte dévoilé il y a quatre ans, à savoir la création d’un quartier plus convivial et plus animé. L’inauguration de la résidence « So New » ce mercredi 26 septembre, s’inscrit en ce sens. « L’enjeu était de restructurer cette avenue », a ainsi présenté l’architecte Franck Desvignes.

Mission réussie avec cette première tranche d’un vaste programme immobilier piloté par Eiffage et la SERL, dont l’opération d’aménagement global atteint 7,3M€. En attendant la construction de la résidence « Evolution » et de ses 91 logements en cours de commercialisation, « So New » a donc levé le voile sur 60 logements contemporains, du T2 au T5 et révéler divers commerces, installés au rez-de-chaussée.

L’immeuble et ses commerces redessinent un véritable centre-ville

Outre une pharmacie et un salon de coiffure, l’immeuble doit héberger deux établissements culinaires. A commencer par le restaurant Mosaik, brasserie de 70 couverts aux tendances méditerranéennes. Tenue par Ibrahim Kose, cette dernière doit ouvrir ses portes courant octobre et servir d’étendard au nouveau virage gastronomique embrassé par la ville, avec à terme, l’ouverture d’un établissement bistronomique mi-décembre : Alchimie 3.0. Entièrement connecté et numérique (il sera possible de commander son menu et une table à distance, ndlr), le restaurant de Yoan Lorenzini et Agnès Falabet doit héberger 80 places en intérieur et une cinquantaine en terrasse.


Original dans son concept, Alchimie 3.0 rendra également justice à ses créateurs, Setreal et Eiffage, puisque la décoration s’articulera autour de mobiliers dédiés au bâtiment (le bar sera construit à partir d’échafaudages, ndlr). De quoi assurer un peu d’animation autour du quartier. « So New va devenir le parvis de la toute nouvelle médiathèque », a approfondi l’architecte Franck Desvignes. La livraison de celle-ci est prévue pour l’an prochain, mais le Rillieux de demain affiche déjà de belles promesses. Et si la Métropole tenait là, l’un de ses plus beaux paris ?

Mercredi 26 septembre 2018