Premier maillon du projet « un Nouvel Elan pour Fourvière », la restauration de la Maison des chapelains s’est achevée début novembre. Cout des travaux : 2,7 millions d’euros.

Sa façade défraichie détournait le regard des touristes. Plus d’un an après le début des travaux de rénovation, le jugement est tout autre. La Maison des chapelains, inaugurée le 7 novembre dernier, a retrouvé le charme que lui avait consacré l’architecte Pierre Bossan, lors de son édification en 1872. Revalorisé par ses successeurs, Didier Repellin et Sixte Dousseau, l’ouvrage a ainsi retrouvé ses couleurs d’antan, le rouge des encadrements des baies et le gris des menuiseries.


Première phase du projet « un Nouvel Elan pour Fourvière », la Maison des chapelains initie surtout une réhabilitation plus vaste du site de Fourvière. Actuellement occupé sur le rez-de-chaussée par une boutique de souvenirs et les mets de Jean-Paul Pignol, le bâtiment doit accueillir fin 2018, un restaurant d’application géré par les Apprentis d’Auteuil. Les actuels occupants n’iront pas bien loin. Une fois l’abri des pèlerins démoli, l’historique traiteur lyonnais occupera la partie supérieure d’un belvédère dont l’inauguration est espérée fin 2019, début 2020. La boutique, quant à elle, s’appropriera le premier niveau de ce complexe flambant neuf. MC

Mardi 7 novembre 2017