Par Morgan Couturier

Parrainée par Alain Mérieux et Vincent Carry, la 14e Fête de l’Entreprise a permis à François Turcas de rendre hommage aux chefs d’entreprise, lui qui se félicite de l’élan entrepreneurial qui souffle sur notre pays, notamment chez les jeunes générations.

Décidément, le « premier temps fort économique de l’année » attire toujours autant de public même quand, à quelques encablures de là, les effluves du dîner de gala du Bocuse d’or final allèchent les babines de l’assemblée. Toujours aussi actif derrière son pupitre, le président de la CPME du Rhône s’est satisfait de la bonne santé des entreprises « courageuses et ambitieuses », malgré le « manque d’humilité des gouvernants » et le contexte pesant des gilets jaunes.

« Le mot patron n’est plus un gros mot, car vous êtes la solution à tous nos maux », a-t-il ajouté pour saluer la prise de risques et la création de richesses des entrepreneurs, avant de s’appuyer sur Montesquieu pour définir les contours d’un futur prospère : « il n’y a pas de cohésion sociale là où les entreprises sont menacées ». Fort heureusement, les lauréats de cette 14e Fête de l’entreprise sont la preuve du dynamisme des TPE-PME de notre territoire. Et tant pis pour le repas étoilé, François Turcas s’en contente volontiers.

Mercredi 30 janvier 2019