Par Morgan Couturier

Soucieux de demeurer à Villeurbanne, siège historique de l’enseigne, The Adecco Group poursuit sa croissance à quelques encablures du Carré de Soie. Le leader mondial des solutions emploi investit désormais Adely, un immeuble résolument moderne et axé le respect de son environnement et le confort de ses équipes.

On ne tourne pas le dos à 50 ans d’histoire comme ça. Même quand la croissance implique de voir plus grand et d’imaginer son avenir vers des contrées plus fertiles. À l’étroit au Tonkin, le Groupe désormais appelé The Adecco Group a opté pour la rue Legay et le Carré de Soie pour implanter son siège social France flambant neuf, un immeuble composé de trois bâtiments bâtis en adéquation avec la nature. « En 2003, quand nous avons acheté ce terrain, il n’y avait rien », raconte pourtant Didier Caudard-Breille, président de DCB International. Après dix-huit mois de travaux, le contraste est saisissant. À la hauteur du standing de The Adecco Group, présent dans 60 pays, bien que l’activité principale demeure dans l’Hexagone.

« Ce nouveau siège, nous permet d’apporter à nos collaborateurs un espace conciliant confort et qualité de vie au travail. », se réjouit de  son côté Christophe Catoir, président France The Adecco Group. Les nombreux clins d’œil et messages de bienvenue du voisin Alstom Transports ne font que le conforter dans cette idée. Et si le doute survenait, voir Gérard Collomb réclamer un bureau, malgré ses tentations parisiennes, démontre, si besoin en est, le pouvoir d’attraction du site. Ce que ne manifestaient plus les bureaux du boulevard Stalingrad. Sous le regard attentif du fondateur du groupe Ecco (devenu Adecco en 1996 suite à la fusion avec le suisse Adia), Philippe Foriel-Destezet, une page se tourne pour Adecco.

 Vendredi 9 mars 2017