01.jpg Photos © Fabrice Schiff

 

Par Françoise Petit

 

Quand on s’appelle « Signé Vignerons » quand Bernard Pivot est enfant du pays, l’idée d’écrire une histoire à Quincié semble naturelle. C’est avec le beaujolais que l’homme aux terres de noblesse a  rendu sa copie en  créant sur son terroir de prédilection une « cuvée Bernard Pivot ».

 

02.jpg Le millésime 2009 conforta monsieur « Bouillon de Culture » à se lancer dans ce défi osé, lui qui pouvait prétendre « s’afficher » sur d’autres appellations. Le lancement de cette cuvée initiée par le Président de la cave de Quincié et Bully, Philippe Lacondemine se bonifiait de Georges Duboeuf, Pierre Troisgros ou Périco Légasse. Un clin d’œil émouvant ponctua cette cérémonie. Claude Clévenot, auteur de l’étiquette, retenue pour raisons médicales confiait à sa meilleure amie le soin de dire à Bernard Pivot :

 

«  Cher Bernard,

 Tu as encré ta plume  dans le cépage qui nous rassemble. Toi l’homme des mots ouverts sur  le  terroir,  moi  la femme  qui aime  imprimer le talent vigneron,  nous marions  aujourd’hui notre passion beaujolaise. A Quincié, aux racines de ta gourmandise,  comme tu le dis si bien,  on fête  le vin   sincère. Je ne suis pas auprès de toi, de vous tous. Cette bouteille, que j’ai habillée avec fierté, je la  dédie  à la vie, à toi  Bernard,   qui m’a  permis de signer ton étiquette. La première cuvée Bernard Pivot,  c’est notre histoire aussi. Je t’embrasse ». 

 

03.jpg Nous reviendrons dans notre édition magazine de mai sur cette belle histoire… 

  2.jpg

 

3.jpg

 

4.jpg

 

5.jpg

 

6.jpg

 

7.jpg

 

8.jpg

 

10.jpg

 

11.jpg

 

12.jpg

 

13.jpg

 

14.jpg

 

15.jpg

 

16.jpg

 

17.jpg

 

18.jpg