Réunis sur le parcours du Golf Club de Lyon, les as de l’immobilier ont affiché de solides aptitudes. Quatre ans avec sa création, le Drive de l’Immobilier est de plus en plus relevé.

Les fondations sont solides et le cahier des charges bien établi. Au son de la sirène, neuf heures pétantes, les participants embarquent pour un nouveau périple sur le parcours verdoyant du Golf Club de Lyon. La brise du matin ne changera rien à l’enthousiasme ambiant, le Drive de l’Immobilier continue de surfer sur le succès des trois premières éditions. D’autant que les participants se montrent de plus en plus nombreux (une soixantaine au total, ndlr) et féminins.

De fait, que ce soit sur les greens pour les habitués ou sur le practice pour les novices, les ambassadeurs de la FNAIM, de l’UNIS et la Chambre des Notaires se sont montrés redoutables club en main, à l’image du président Jacques Pédrini, de Lionel Leifer ou d’un Eric Gobet, imperméable à la pression et maître du suspense. « C’est le Drive de l’Immobilier, on n’est pas là pour rigoler », a-t-on répété à l’envi. Un sérieux de mise jusqu’au dénouement final et les réjouissances du déjeuner. La conclusion exquise de ce rendez-vous inconditionnel de la rentrée. MC

Vendredi 14 septembre 2018