Par Morgan Couturier

À deux mois des premiers échanges de balles, les organisateurs de l’Open Parc, Gaëtan Muller et Thierry Ascione ont souhaité renforcer les liens avec leurs partenaires. L’objectif, consolider un événement qui arrive à maturité.

« On est une famille ». La phrase est signée Stéphane Morot-Sir et s’apparente sans mal à la conclusion idoine d’une telle réunion. Et pourtant, au sein même d’une famille, les secrets peuvent être de circonstance. Dans l’intimité de l’ancienne capitainerie du Port Rambaud, Thierry Ascione s’est donc gardé de livrer trop de scoops, notamment ceux espérés, sur le nom d’éventuelles nouvelles stars du court central. « On travaille pour avoir un beau plateau sportif », s’est-il contenté d’annoncer, pour allécher les partenaires conviés à cet afterwork.

« Il y aura encore de belles surprises », a pourtant évoqué Gaëtan Muller. Derrière les mots du président du tournoi, se cachent évidemment de gros efforts consacrés au village VIP, lequel pourrait être occupé, dans le cadre d’un nouveau partenariat, par quelques vedettes de Roland-Garros. Sans oublier les nouvelles tendances gustatives, signées du traiteur Serge Magner, épaulé pour l’occasion de chefs réputés, comme Grégory Cuilleron ou Marc Boissieux. Les amuse-bouche servis, place aux réjouissances tennistiques fin mai.

 Mercredi 6 mars 2019