Photos © Fabrice Schiff

Par Benjamin Solly

Dernier temps fort de Bernard Fontanel à la barre du Medef Lyon-Rhône, la 3e édition du Printemps desEntrepreneurssur le thème« Ensemble…. [oser] [partager] [rebondir] » a réuni 2 000 personnes au Double Mixte, mardi 8 avril 2014.

« Ce qui a été bâti perdurera car les chefs d’entreprise ont besoin de se retrouver, de partager des idées et des expériences, de construire ensemble. » Bernard Fontanel le sait. Le Printemps des Entrepreneurs est devenu un incontournable du paysage économique de la métropole lyonnaise. Sa recette ? Offrir aux chefs d’entreprise des rencontres surprenantes et enrichissantes autour de petits-déjeuners débats, de workshops, d’ateliers, d’intervenants aux profils variés et aux parcours étonnants… Un plateau relevé, composé entre autres « guests » de Michel Barnier, Dominique Loiseau, Raymond Soubie, Charles Rozoy, Ludovic Bourgeon, Agnès Verdier-Molinié, Armel Le Cléac’h, Philippe Rambaud, Pascal Bellemans, Pierre Gattaz, Olivier Charmeil, Lucien Deveaux et Michel Godet.

03

Sous-jacente à la thématique « Ensemble…. [oser] [partager] [rebondir] » de cette 3e édition, la notion de « rassemblement » a servi de fil conducteur à cette journée. Notamment lors du grand débat économique. La commissaire européen Michel Barnier a prôné « un accord d’intelligence » entre la majorité et l’opposition sur les enjeux d’intérêt national. Accusé de tous les maux, l’intervenant a défendu bec et ongles l’outil européen. « L’influence française ne se décrète pas par des invectives, elle se construit avec des idées, du courage et de la créativité », glisse Barnier, en fustigeant le haro de Montebourg sur Bruxelles. Au 1er rang, Bernard Fontanel et le gouverneur militaire de Lyon Martial de Braquilanges n’en manquent pas une miette. A peine le temps pour Erick Roux de Bézieux, sur le départ, d’entrecroiser le président du Conseil régional Jean-Jack Queyranne qui arrive au petit trot pour assister à la plénière.

Pour cet ultime exercice, le président du Medef Pierre Gattaz a axé son propos liminaire sur le cheval de bataille du syndicat patronal : la reconquête de la compétitivité française. Un tour de chauffe avant la prestation de Bernard Fontanel qui laissera les rênes du Medef Lyon-Rhône cet été. « Il est temps de jouer collectif, d’unir nos forces et nos compétences, de travailler main dans la main pour l’avenir de notre pays. Des entreprises qui disparaissent chaque jour, des milliers de demandeurs d’emploi qui viennent chaque mois grossir les rangs de Pôle emploi, des avertissements de Bruxelles sur la gestion de nos finances publiques… ce n’est pas la France dont je rêve. » C’est une  France « reconnue et admirée » dont rêve le président du Medef Lyon-Rhône, sous le regard attentif de Gérard Collomb, au fait des grandes mutations technologiques d’aujourd’hui et des grands enjeux de demain.

05

A l’aube de passer la main, Bernard Fontanel n’a pas voulu déflorer le nom de son successeur. Quelques langues à peine se sont déliées, évoquant un profil « hors du sérail, spécialiste du numérique et plutôt jeune».  En accord parfait avec le cahier des charges fixé par le sortant. Les mieux informés assurent qu’il était bien présent au Printemps des Entrepreneurs. Evidemment ! Et, qui sait, le futur président du Medef Lyon-Rhône s’est peut-être caché dans notre reportage photo.

07

La projection diapos, c’est maintenant !


Page suivante


Introduction -
1
-
2
-
3
-
4
-
5
-
6
-
7
-
8
-
9
-
10
-
11
-
12
-
13
-
14
-
15
-
16
-
17
-
18
-
19
-
20
-
21
-
22
-
23
-
24
-
25
-
26
-
27
-