Par Marc Polisson

Plusieurs milliers de Lyonnais ont convergé vers la gare des Brotteaux à l’occasion du lancement des festivités des 150 ans du 6ème arrondissement.

C’est par un son et lumières inédit que Pascal Blache a lancé cette année anniversaire. L’animation financée par les commerçants et entreprises du 6ème – dont Lyon People – réunis sous la bannière d’Enjoy Brotteaux a animé le quartier pendant deux soirs consécutifs, les 10 et 11 février.  Les restaurateurs ont fait le plein durant tout le week-end, aussi bien place Jules Ferry, que sur la promenade du Général Brosset descendant jusqu’à la rue Ney. Au cours du cocktail offert aux partenaires par le F&K, on a senti le président Marwan épuisé mais satisfait : « Tout s’est déroulé dans le calme et la bonne humeur malgré quelques incidents. C’est très bon en termes de fréquentation et d’image. »

L’affluence était palpable surtout samedi soir. Bien entendu, la brasserie de l’Est était prise d’assaut, son directeur Marco devant gérer la file d’attente à l’ancienne, entre deux dédicaces de Lyon People dont il fait la couverture. Le Comptoir de l’Est et le V.Y.U étaient blindés, Cousins Cousines en rupture de quenelles. Rue Ney, l’Argentin Milonga a refusé des dizaines de couverts tandis que chez le moustachu d’en face, le célèbre Plumeau, le gigot de 7 heures a été englouti… en quelques minutes.

Une réussite qui a eu le mérite de gommer les couacs qui ont émaillé l’évènement. A commencer par l’absence du maire de Lyon sans doute trop occupé à bouchonner son poulain Macron. Certes Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité, et sa collègue au commerce Fouzia Bouzerda ont bien fait le job, mais que Gérard Collomb zappe les 150 ans d’un arrondissement de sa ville – fut-il de droite – peut être interprété au mieux comme du je m’enfoutisme, au pire comme de l’intolérance. Pas fair-play, Gégé 1er !

Si l’on rajoute le fait que la circulation n’a pas été coupée vendredi, ne serait-ce qu’une heure, au moment du coup d’envoi et du discours inaugural en dit également long sur les arrière-pensées de la mairie centrale socialiste alors que l’animation n’a rien coûté au contribuable. La projection lumineuse – trop courte pour l’ensemble des visiteurs – tout comme l’entreprise de sécurité ont été payées par Enjoy Brotteaux. Et que dire de la panne de courant intervenue vendredi au moment de lancer l’animation, coupure qui s’est reproduite le lendemain pendant trois quarts d’heure de 18h30 à 19h15… le technicien d’astreinte de la ville étant absent !

Il en faut de la motivation pour monter des évènements dans ces conditions ! A refaire envers et contre tout.

Vidéo de la projection visible sur la page FB de Lyon People

Cocktail des partenaires au F&K
Vendredi 10 février 2017

Enregistrer