Photo © LB

Par Léna Bouillard

Depuis quelques années, un vent marin souffle sur la mode. A nous les marinières de matelot, les casquettes de capitaine et les accessoires en forme d’ancres marines. Mais avec sa flopée de rayures horizontales et de pièces blanches relativement peu flatteuses, la tendance navy peut s’avérer risquée. Décryptage.

Nombre d’entre nous sont déjà équipées, après le passage remarqué de la tendance cet hiver. Petits pulls et marinières peuplent déjà les dressings, et pourront donc être réutilisés cet été. Pour actualiser un peu sa garde robe, on achète une jupe et/ou un short bleu marine, des chaussures bateau et une petite robe à rayures, qu’on agrémentera de touches rouges. Un sac, une ceinture ou des bijoux par exemple. Côté veste, le double boutonnage est un must, boutons dorés, ancre marine et galons en option. En revanche, on laissera le ciré jaune fluo aux pêcheurs bretons, malgré son grand retour cet été.

Pour éviter l’effet yachtmen bling bling de Saint Tropez, on y va mollo sur les galons multicolores et les bermudas trop courts. Ainsi, les débutantes se contenteront d’une marinière et de mocassins, amplement suffisants pour mettre un pied dans la tendance. Quant aux modeuses qui souhaiteraient contrer son effet trop BCBG, elles pourront décaler complètement la marinière, en la portant avec des pièces plus rock comme un perfecto et des boots, ou la mélanger à d’autres imprimés comme les pois (voir le dernier article consacré aux pois) ou le liberty.

Ma version du style marin :

J’ai décidé d’opter pour le total look, avec une robe bleu marine, un gilet à rayures et des escarpins bicolores vintage. J’aurais très bien pu moderniser ce style un peu vieillot, mais ceux qui me connaissent savent que je préfère piocher dans mes pièces vintages, dont je ne me lasserai jamais. Il est donc tout à fait possible de jouer sur l’accumulation de vêtements navy, le tout est d’assumer !

Retrouvez d’autres photos de la tenue sur le blog de Léna : lenascameo.blogspot.fr