Le député du Rhône Pierre-Alain Muet (PS) a interpellé le gouvernement, dans une question écrite, sur le manque d'information subi par les parents d'enfants adoptés en Haïti et en attente de rapatriement, a annoncé mercredi une association d'adoptants.

 

Le député socialiste demande à Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères, quelles "mesures le gouvernement compte prendre pour rapatrier tous les enfants haïtiens attendus en France", a précisé lors d'une conférence de presse l'antenne en Rhône-Alpes du collectif "SOS Haïti enfants adoptés" en Rhône-Alpes, qui dénonce le manque d'information de la part du ministère. Le député demandera également "dans quels délais" cela aura lieu et comment les familles en seront informées, précise le collectif, qui a fourni une copie de la question officielle du député. Le collectif, qui regroupe près de 900 familles en France, a par ailleurs annoncé que l'un des enfants en cours d'adoption en Haïti était décédé le 18 mars à la suite d'une "infection pulmonaire, faute de médicaments". Le décès de ce petit garçon de 3 ans a été confirmé à l'AFP par le Quai d'Orsay. "Il est inacceptable et indigne qu'un enfant ayant survécu au séisme meure de ses conséquences", a affirmé Michèle Abergel, coordinatrice régionale du collectif, dont les deux enfants adoptés se trouvent toujours à Haïti.