Onze personnes, dont sept policiers, ont été placées en garde à vue mardi matin à Lyon dans le cadre d’une enquête pour corruption et trafic d’influence, rapporte Le Progrès.

 

Un vaste coup de filet et un nouveau coup porté à la police lyonnaise, après la révocation de son ex-superstar Michel Neyret. Les fonctionnaires interpellés exercent pour la plupart au commissariat de Vénissieux, indique Le Progrès . Dans le viseur des enquêteurs de l’inspection générale de la Police nationale (IGPN) : les relations que les agents ont entretenues avec les  représentants d’une famille vénissiane, entre services rendus et échange d’avantages. Deux des membres de la famille ont également été placés en garde à vue, ainsi que deux délégués du procureur.