Candidate à la présidence de l’UMP, l’ancienne ministre de l’écologie veut exister face aux deux mastodontes qui se disputent la timbale, Jean-François Copé et François Fillon. Elle est attendue à Lyon vendredi 7 septembre 2012.

 

C’est à 19h au café de l’Etoile (Lyon 3e) que Nathalie Kosciusko-Morizet animera un café-politique. Un déplacement qui n’a fait l’objet d’aucune communication officielle de la part de la fédération UMP du Rhône. Quand on sait que la majorité des cadres s’est engagée pour Jean-François Copé, le mutisme s’explique. « La candidature de NKM, ce sont des gamins qui s’agitent sur les réseaux sociaux » , raille-t-on à la fédé.  « Elle n’ira pas au bout, elle n’aura pas les signatures nécessaires pour se présenter » , ajoutent les mauvaises langues. Il faut pour les candidats à la présidence de l’UMP réunir 7 924 signatures d’adhérents, soit 3% des militants à jour de cotisation.