Dans une tribune d’Hervé Mariton publiée le 14 février 2014 dans le Figaro Magazine, la ministre des Droits des femmes est dépeinte en « khmère rose. » Sa réaction ne s’est pas faite attendre.

Dans son texte, le député de la Drôme évoque pêle-mêle le « gauchisme culturel » de Najat Vallaud-Belkacem, dépeinte en « Viêt-minh souriante », qui veut « changer les mentalités par les moyens de l’éducation » pour « désaliéner le peuple. » Lors du compte-rendu du Conseil des ministres, la Lyonnaise a dénoncé un contenu totalement « incongru. » « Vivement que le Figaro Magazine revienne à ses sujets de prédilection: où acheter son champagne ? Où déguster le meilleur caviar ? Où aller skier ? », a-t-elle répliqué, assurant également que « tout ce qui est excessif est insignifiant. » L’attaque de Mariton rappelle celle formulée par Collomb à l’encontre de Philippe Meirieu, alors candidat du PS et d’EELV aux législatives de juin 2012. Le sénateur-maire de Lyon, qui défendait alors la candidature dissidente de son adjoint radical de gauche sur la 1e circonscription du Rhône, avait traité son adversaire de « khmer vert. »