Exclusif. Le centriste se verrait bien rempiler en 2014 à la tête de la mairie de Limonest.

 

« Si la santé me le permet », s’amuse-t-il. Tout à sa joie d’avoir inauguré le nouveau complexe tertiaire flambant neuf de sa commune, baptisé Central Park, Max Vincent s’est laissé aller à la confidence. « Le mandat que je termine aura été celui de l’entreprenariat, je veux que le suivant soit dédié à l’action culturelle », explique-t-il. Avec un auditorium dans les tuyaux, sur le site de l’ancienne ferme Sandar, Max Vincent est déjà dans les starting-blocks.