Sur fond de polémique, le Conseil général du Rhône a finalement accordé une garantie d’emprunt à la Foncière du Montout pour appuyer le projet de Stade des Lumières de l’OL.

 

L’assemblée départementale s’est réunie en séance plénière vendredi 30 novembre 2012 dès 10h. Les opposants au Grand Stade de l’OL ont manifesté devant l’Hôtel du Département et au balcon de la salle des délibérations, obligeant le président Michel Mercier à suspendre la séance une dizaine de minutes. Et c’est une majorité disparate, gonflée par les voix du groupe d’opposition socialiste, qui a voté (36 voix pour, 15 voix contre et 2 abstentions) une garantie d’emprunt de 40 millions d’euros à la Foncière du Montout, la filiale de l’OL en charge de la construction du futur Stade des Lumières. Parmi les lieutenants de Michel Mercier, son 1er vice-président Michel Forissier, Dominique Nachury et Georges Barriol, entre autres, ont voté contre la délibération. Il s’agit pour le Département de garantir le remboursement de 50 % d’une émission obligataire de 80 millions d’euros émise par la Foncière du Montout et souscrite par Vinci Constructions.