Il devait partir à la fin de l’année dans le cadre d’une réorganisation du groupe Volvo, décidée par le nouveau manager, le suédois Olof Persson

 

Stefano Chmielewski a quitté ses fonctions de PDG de Renault Trucks au 1er novembre pour rejoindre une autre direction du groupe européen… Il avait ouvert une polémique sur le développement de l’absentéisme dans les établissements qu’il dirigeait alors que Renault Trucks appliquait des mesures de chômage partiel afin d’éviter des licenciements. Une gestion sociale à la française pour surmonter la période de crise peu comprise par les responsables suédois ? Des propos incisifs pouvant créer des tensions sociales pénalisant l’intégration au sein de la division EMEA du groupe Volvo ? Les interrogations sur les raisons de son départ sont nombreuses, elles sont d’autant plus fortes avec ce changement de calendrier. Le nouveau PDG, l’Allemand Heinz-Jurgën Löw, ancien directeur de Renault Trucks Europe arrive dans un contexte d’inquiétude sociale pour les 10 000 salariés que compte le groupe dans l’Hexagone. YE