L’amendement déposé par le sénateur-maire de Lyon visant à déclarer d’intérêt général tous les stades de l’Euro-2016 a été rejeté mercredi soir par le Sénat. Les sénateurs ont repoussé le texte comme attendu par 208 voix, contre 120 pour.

 

Gégé entendait mettre le doigt sur le blocage qui paralyse l’avancée du projet du Grand Stade de Lyon, l’une des enceintes retenues dans le cadre de l’Euro-2016. "Peut-être qu’en faisant les choses publiquement on obtiendra quelque chose", avait-il dit. La déclaration d’intérêt général (DIG) est pour le maire de Lyon un préalable au lancement des enquêtes publiques sur l’aménagement des abords du stade et la révision du plan local d’urbanisme. Cette DIG est bloquée par les services juridiques du Premier ministre qui attendent le résultat des enquêtes publiques pour l’accorder au projet lyonnais. Gérard Collomb a confirmé à l’AFP, mercredi soir, après le rejet de son amendement, qu’il ne lancerait aucune enquête avant d’avoir obtenu la DIG, se basant sur les expertises juridiques de trois avocats indépendants qui estiment qu’elle doit précéder les enquêtes.