L’Espagnol Kiko Martinez a conservé son titre de champion d’Europe des super-coqs aux dépens du Français Arsen Martirosyan, challenger officiel, par arrêt de l’arbitre, à la 12e et dernière reprise, vendredi au Palais des sports de Gerland à Lyon.

Martinez, 27 ans, qui menait de trois à cinq points selon les trois juges, a définitivement fait la différence sur un contre et un crochet du gauche pour lequel Martirosyan était compté.  Après que le combat a repris, le Français, 35 ans, encore sonné, encaissait une série des deux mains à la face qui a contraint l’arbitre à arrêter la rencontre. Kiko Martinez dont le palmarès est désormais de 26 victoires dont 18 avant la limite pour 29 combats, s’est montré plus efficace dans les premières reprises alors qu’Arsen Martirosyan, coupé au nez dès le 3e round, semblait revenir un peu dans la seconde moitié. Le Franco-arménien concède sa 5e défaite en professionnels pour 23 combats et 18 victoires. En marge de ce championnat d’Europe, le Nordiste Hassan Azaouagh (Hénin-Beaumont) a conservé son titre de champion de France des mouches aux dépens de Redouane Asloum, frère de Brahim, challenger officiel, par arrêt de l’arbitre à la 7e reprise.  Azaouagh, 25 ans, remporte sa 12e victoire sur 17 combats (5 défaites).