L’iconoclaste Marc de Champérard, auteur du guide gastronomique éponyme, déboulonne Monsieur Paul et Georges Blanc dans son édition 2013.

 

Des adresses « qui ne correspondent plus à leur réputation » , selon le créateur du guide, qui évoque une cuisine « du passé dépassé » pour justifier l’éviction de Paul Bocuse et Georges Blanc. Joseph Viola, le chef du restaurant Daniel & Denise (Lyon 3e) qu’il a exporté cet été dans le Vieux-Lyon en lieu et place de l’ancienne Mâchonnerie, se distingue avec le titre du « bistrot de l’année. » « Tout ce dont les gones raffolent, explique Marc de Champérard, les grattons, gras-double, tablier de sapeur, pâté en croûte, salade de groin d’âne, bref tout ce qui fait que Lyon est toujours dans Lyon et pour longtemps. »