« Je pense qu’il n’y aura pas d’autre viol dans les prochains jours » a déclaré mardi 19 février 2013 Gérard Collomb à BFM TV. Précisant que l’affaire relève du ressort de la police lyonnaise, il n’a dévoilé aucune information sur l’enquête. Malgré la psychose grandissante, il n’y aura pas de déploiements supplémentaires de force de l’ordre dans le secteur du 8ème arrondissement, théâtre des cinq viols. « Nous avions déjà une coopération forte entre police municipale et police nationale. On va se concentrer sur le 8e pour arrêter celui qui a commis ces viols affreux » a promis Gérard Collomb.