2300 étudiants infirmiers, selon les chiffres de la police, venus de plusieurs école de la région Rhône-Alpes se sont mobilisés mardi 4 mars 2014. Ils ont défilé de la place Bellecour à l’agence régionale de la santé afin d’exprimer leur colère. En effet, la Fédération hospitalière privée ne veut plus les accueillir en stage. Objectif de ce refus ?  Faire pression sur la politique du gouvernement qui prévoit la baisse des tarifs des établissements privés en 2014 alors que ceux des hôpitaux restent stables. Les stages sont pourtant obligatoires dans la validation du cursus des étudiants infirmiers.  Aujourd’hui, environ 130 des 2500 étudiants infirmiers de Lyon seraient toujours sans stage.