La relégation de Bourgoin-Jallieu de Pro D2 en Fédérale 1 a été confirmée par la Fédération française de rugby, a annoncé mardi le club isérois qui a précisé vouloir encore utiliser "les voies de recours" à sa disposition.

 

Cette rétrogradation avait été prononcée par la Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion de la Ligue nationale de rugby (LNR), en raison d’un déficit de 1,2 million d’euros. Ce déficit avait été comblé ces dernières semaines à la suite de dons parmi lesquels 200.000 euros versés par Gaston Maulin, ancien président et actuel président d’honneur du club berjallien ou encore 50.000 euros apportés par des particuliers. "La commission d’appel fédérale vient de nous faire savoir qu’elle confirme la décision de rétrogradation. A ce jour, nous ignorons totalement les motifs de cette sanction qui nous apparaît incompréhensible. Le club a fourni toutes les garanties de nature à assurer la saison 2011-2012 ce qui constituait le seul enjeu de la discussion", indique un communiqué du CSBJ. Bourgoin, 9e de Pro D2 cette saison et finaliste du championnat de France en 1997, avait déjà été relégué en Pro D2 à l’issue de la saison 2010-2011, après avoir écopé de cinq points de suspension au classement pour raisons financières. Le club luttait depuis plusieurs années pour rétablir sa situation. La rétrogradation du CSBJ, si elle était confirmée après tous les recours éventuels, pourrait entraîner le repêchage de Béziers, 15e du classement de Pro D2 et relégué sportivement en Fédérale 1.