Depuis octobre 2015, date du départ de Marithé Crozet, l’office de tourisme de Megève navigue à vue, sans directeur. Une situation ubuesque consécutive à « l’étatisation » – décidée par le maire  Catherine Jullien-Brèches et ses colistiers.

La suite sur www.megevepeople.com