Depuis 15h45 vendredi 18 janvier 2013, toutes les lignes de métro et le funiculaire sont arrêtés à Lyon. La conséquence d’une alerte à la bombe. Le préfet délégué à la sécurité Jean-Paul Cazenaves-Lacrouts doit se rendre  au PC de crise de Kéolis pour faire le point sur les évènements qui ont conduits à la fermeture du réseau sous-terrain des transports en commun lyonnais. L’ensemble du réseau est arrêté jusqu’à nouvel ordre. Le plan Vigipirate « rouge renforcé » a été activé mercredi dans les transports en commun lyonnais.