Par Marc Polisson

Le groupe Progrès et les Toques Blanches lyonnaises ont sorti le grand jeu à l’occasion de la 10ème édition des Trophées de la Gastronomie et des Vins.

Marc Veyrat, ce chef « unique, mégalo, excessif, génial et insoumis » dixit Odile Mattéi, avait la lourde tâche de parrainer ce 10ème anniversaire. On retiendra du discours du chef savoyard qui n’a ni l’aisance verbale ni le fond de sauce intellectuelle d’un Thierry Marx ou d’un Pierre Gagnaire la création d’une fondation portant son nom destinée à « préserver les assiettes de nos enfants des pesticides et des insecticides ». « Il nous fait du Jean-Pierre Coffe ! » s’est exclamé Bernard Constantin quand Marc Veyrat s’est mis à hausser le ton et à fustiger « les industriels coupables d’intégrer des produits cancérigènes dans les produits alimentaires ». En pétant les plombs, le chef réussit à faire exploser la sono et l’installation électrique de la salle de la corbeille !


La lumière revenue au grand soulagement de Marc Jean, place à la distribution des trophées après délibération du jury. Les 12 statuettes de Patrice Doutre ont rejoint les établissements de talents lyonnais reconnus tels Claude Barbet (Café de la Gare), Yann Lalle (Le Poêlon d’or), mais aussi celui de la jeune pousse Vincent Lleleu (L’Éclat). La présence de lauréats parisien (La Tour d’Argent) et suisse (Hôtel de Ville à Cressier) apporte une dimension nationale à cet évènement qui conforte Lyon dans son rôle de capitale de la gastronomie. Nous avons pris la liberté de rajouter un 13ème trophée… décerné aux occupants de la table la plus mal élevée de la soirée.

La grand’messe de la profession gourmande a régalé cette année plus de 440 convives (mais pas Gérard Collomb retenu à Paris) pour un dîner de gala 12 étoiles signé par 4 chefs trois macarons : Eric Pras (Lameloise) proposa en entrée un omble chevalier mi-cuit et fumé aux sarments de vigne. Suivi d’une cassolette de homard, émulsion à l’estragon, estampillée Christophe Muller (Paul Bocuse) et d’une volaille de Bresse apprêtée par Emmanuel Renaut (Flocons de Sel à Megève). Venu spécialement d’Angleterre, Alain Roux, chef du Waterside Inn, a conclu les festivités avec un cannelé chocolat au gianduja et citron vert. Vivement l’an prochain !


Trophée de l’accueil
Claude Barbet – Le Café 2 Gare – 69530 Brignais

Les autres nominés:

Michel Caixas (Daniel et Denise)

Jeff Têtedoie (Café Terroir)

Philippe Pellison (Les Négociants)

Trophée du bouchon lyonnais
Le Poêlon d’Or – 69002 Lyon

Les autres nominés:

Petit Bouchon chez Georges – 69001 Lyon

La Meunière – 69001 Lyon

Bouchon de l’Opéra – 69001 Lyon

Trophée de la bistronomie
Le Toane – 69290 Grézieu la Varenne

Les autres nominés:

Les Apothicaires – 69006 Lyon

Restaurant Le Tiroir – 69009 Lyon

Chez Lucien – 69004 Lyon

Trophée cuisine du monde
Veronatuti – 69007 Lyon

Les autres nominés:

Restaurant Indochine – 69230 Saint-Genis-Laval

Maison Franca Morizio – 69126 Brindas

Chez Terra – 69006 Lyon

Trophée du sommelier de l’année
Camille Gariglio – L’Hôtel de Ville – Crissier (Suisse)

Les autres nominés:

Camille Blanc – Georges Blanc – 01 Vonnas

Baptiste Cavagna – La Pyramide – 38 Vienne

Tristan Ringenbach – Jérémy Galvan et Triovino – 69 Lyon

Trophée du chef pâtissier de l’année
Sylvain Montmasson (Régis Marcon – 43 Saint-Bonnet-le-Froid)

Les autres nominés:

Christian Point (Neuvième Art – 69 Lyon)

Arnaud Montrobert (Troisgros – 42 Ouches)

Rodolphe Tronc (Pierre Gagnaire – 75 Paris)

Trophée du chef espoir de l’année
Vincent Leleu– L’Éclat (69001 Lyon)

Les autres nominés:

Nicolas Guilloton – Atelier des Augustins – 69001 Lyon

Anthony Baud – La Quintessence – 69001 Lyon

Florian Chatelard – le P’tit Boulevard – 69006 Lyon

Trophée grande table de l’année
La Tour d’Argent (Chef : Philippe Labbé) 75005 Paris

Les autres nominés:

Restaurant Troisgros – 42 Ouches

Georges V – Christian Le squer – 75008 Paris

Les Prés d’Eugénie – Michel Guerard – 40 Eugénie-les-Bains

Trophée du chef de l’année
Jacques Décoret (Maison Décoret à Vichy)

Les autres nominés:

Mickael Arnoult – Les Morainières – 73 Jongieux

Nicolas Sale – Ritz – 75 Paris

Édouard Loubet – Domaine de Capelonque – 84 Bonnieux

Trophée du vin et vigneron de l’année
Domaine Thibert, Pouilly Fuissé Vignes Blanches 2014

Les autres nominés:

Jean Michel Gérin, Côte Rôtie 2014 Champin le Seigneur

Régis Descotes, Coteaux du Lyonnais Prestige 2015

Moulin à vent, Château La Rochelle 2014

Trophée de la toque blanche de l’année
Association des Toques Blanches Lyonnaises

Trophée toques blanches à l’international
Deff Haupt, chef du Sofitel Budapest

Trophée de la table la plus mal élevée
Table n°19
Dans la série « je me fous complètement des intervenants et des lauréats qui défilent sur scène », je demande la table 19 occupée par des Stéphanois, ça ne s’invente pas !

Lundi 30 octobre 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer