Par Christian Mure (Guide Lyon Gourmand)

La disparition, vendredi 25 mai 2018, du célèbre chef du restaurant Larivoire Bernard Constantin (70 ans) signe la fin d’une époque…

Celle des repas de famille du dimanche midi sur l’une des plus belles terrasses de la région fréquentée par trois générations de gastronomes lyonnais. Il avait repris le 1er janvier 1980 avec sa femme Chantal ce restaurant autrefois vétuste où résonnait la redoutée voix de stentor de son père Jacky Constantin. Ils avaient complètement transformé le décor en 1985 sous l’impulsion d’une clientèle de plus en plus exigeante qui ne se contentait plus seulement d’une terrasse unique à Lyon…

Bernard Constantin après ses « classes » entre Londres (Le Savoy), Paris (Maxim’s-Drouant-La Marée) et Lyon (Paul Bocuse) avait su conserver les deux grands « classiques » de son père : la fricassée de volaille et la matelote d’anguilles pour y ajouter ses deux morceaux de bravoure qui étaient ses huitres Gillardeau gratinées en coquille au champagne et ses œufs en cocotte aux langoustines et morilles.

Aussi célèbre pour sa moustache que pour ses coups de sang, ce membre apprécié des Toques blanches lyonnaises avait décidé de vendre l’année dernière pour profiter pleinement de la vie… Le sort en a décidé autrement. C’était une grande « figure » de la gastronomie lyonnaise avec son franc-parler à la Michel Audiard que nous regretterons tous !

La rédaction de Lyon People présente ses sincères condoléances à son épouse Chantal et à son fils Camille que nous assurons de toute notre affection.

Les obsèques se dérouleront vendredi 1er juin 2018 à 14h30 en l’église de Rillieux Village