Par Jocelyne Vidal

Immergé dès l’enfance dans les champs de blé voisins du restaurant familial de Chauffailles, Quentin Sany cuit ses premiers pains à dix ans.

Formé à l’école des Compagnons du Devoir et du Tour de France, il s’installe en 2008 en Saône-et-Loire : « Je faisais le pain la nuit dans le garage de mes parents, le matin je bouclais le tour des marchés de l’ouest lyonnais ». Assortis à la couleur de son pain signature, le Saint-Roch, fruit d’un levain vieux de trente ans, les paysages des pierres dorées accueillent le premier fournil de 500m2 du Pain du Gone à Charnay.

Devenu dès 2012, producteur de 20 hectares de blé biologique dans l’exploitation familiale, Quentin Sany ouvre en octobre un nouveau fournil de 1500m2 et une boutique à Limas, dans la foulée de celle qui célèbre depuis cet automne aux Halles de Lyon Paul Bocuse, les précieux savoir-faire du « boulanger-paysan ».

Maxence

Frère de Quentin, Maxence Sany est aussi son associé depuis 2009. Chargé de la production et des ventes sur vingt-cinq marchés de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Maxence promeut les recettes uniques du Pain du Gone, réalisé dans le respect des produits locaux. Son ambition ? Renouveler l’image de la boulangerie. Occasion pour les deux frères de vous donner rendez-vous à la mi 2019, aux Halles de Lyon Paul Bocuse, pour croquer leurs tartines et sandwiches haut de gamme.

Christian

Père de Quentin et Maxence, Christian Sany supervise la culture du blé de l’exploitation familiale de Saint-Igny-de-Roche en Saône-et-Loire. Obtenu selon les critères de l’agriculture biologique et raisonnée, le blé est broyé au Moulin Marion sur un meule de pierre pour obtenir une farine de type 80, le fin du fin des pains d’excellence.

Ouvert du lundi au samedi 7h – 19h. Dimanche 7h – 13h
Tel 06 98 26 16 40