Par Morgan Couturier

En raison d’un épisode durable de pollution atmosphérique, le préfet du Rhône, Michel Delpuech, a annoncé, ce mercredi, l’instauration d’une circulation alternée sur Lyon et Villeurbanne, ce vendredi 9 décembre, dès 5 heures du matin.

Le brouillard n’est pas le seul à s’inviter dans le ciel lyonnais. La ville connait actuellement un important épisode de pollution atmosphérique aux particules fines. Si bien que les relevés de situation fournis ce mercredi font état d’un taux de 90 ug/m3. Ce taux relativement élevé fait suite aux 80 ug/m3 enregistré la veille et les 76 observés ce lundi, alors que les jours précédents révélaient un niveau de pollution nettement inférieur, de l’ordre de 57 ug/m3. Pour que la circulation soit alternée, la cadre réglementaire stipule que le seuil de 80 ug/m3 doit être atteint ou dépassé quatre jours d’affilée. Pour l’heure, Lyon et Villeurbanne ne remplit pas ce cas de figure, mais le préfet du Rhône, Michel Delpuech, a préféré anticiper cette situation, en instaurant ce vendredi 9 décembre,  une circulation alternée sur les deux villes incriminées.

Les véhicules impairs autorisés à circuler

Les prévisions concernant la journée de ce jeudi annoncent en effet, un nouveau dépassement de ce seuil critique de 80 ug/m3. Par conséquent, cette décision implique une diminution du trafic routier. Seuls les véhicules impairs sont autorisés à circuler. Conscient de l’impact causé par une telle mesure, Michel Delpuech a invité Gérard Collomb et son homologue de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, à mettre tous les moyens en œuvre « permettant la gratuité des transports en commun ». La Métropole de Lyon n’a pas tardé à apporter sa contribution, en proposant diverses mesures complémentaires. Le service Velo’V sera gratuit pour une durée d’une heure, de même pour les véhicules BlueLy, dont l’utilisation est élargie à tous les usagers à compter de ce jeudi. La Métropole en profite pour rappeler sa plateforme de covoiturage www.covoiturage-grandlyon.com. Le site onlymoov.com et l’application Optymod’Lyon permettent eux, d’anticiper ses déplacements, en suivant notamment l’évolution du trafic en temps réel.
De son côté, le préfet du Rhône tire parti de cette situation, pour rappeler que cet épisode de pollution est lié à la combustion. Les industriels sont donc invités à réduire leurs émissions. Il est également conseillé aux opérateurs et aux particuliers de réduire leurs « sources de chauffage par combustion ».
Cette annonce a évidemment suscité bon nombre de réactions dont celle du Front National, par la voix de Christophe Boudot. Le président du parti au conseil régional se désole qu’une telle mesure prenne pour cible les travailleurs, plutôt que les « chauffages urbains et les grosses entreprises polluantes du sud de Lyon dont les fumées se rabattent sur la ville ». L’élu pointe des « recettes inutiles et liberticides » avant de préconiser l’instauration d’une « filière française de véhicules propres ». D’ici vendredi, cette circulation alternée devrait continuer de faire jaser. Une chose est sûre, les véhicules pairs resteront à quai.