La disparition d’Anne-Laure en octobre 2016 n’aura pas été oubliée. Plus d’un an après ce tragique accident, le préfet du Rhône, Stéphane Bouillon a entériné la mise en service d’un radar feu au carrefour du cours Vitton et de la rue Garibaldi.

Longtemps espéré par Pascal Blache et la municipalité du 6e arrondissement, le radar feu faisait jusqu’alors l’objet d’une phase d’expérimentation, laquelle s’est terminée ce jeudi 2 novembre. Le dispositif a pour « objectif de réduire le nombre d’accidents en assurant un strict respect des feux tricolores », décrit le préfet par le biais d’un communiqué. De quoi freiner les ardeurs des plus audacieux, le non respect des feux tricolores faisant l’objet d’une amende de 135€ et d’un retrait de 4 points sur le permis de conduire. MC