Bruno Dufour, consul de l’Equateur, et Jacques Bourguignon, directeur de l’hôtel Sofitel ont accueilli l’artiste à l’heure de l’accrochage – Photo DR

Par Françoise Petit

La semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes organisée par la Maison de l’Amérique Latine en Auvergne-Rhône-Alpes et l’Union des Consuls Honoraires en France est un événement  orchestré avec brio par Marie-Chantal Cassagnou.

De nombreux temps forts ponctuent cette longue semaine avec des ateliers, des colloques, des rencontres ou des expositions. Ainsi le peintre équatorien Luis Millingalli propose jusqu’au  au 24 juillet 2016 une vingtaine de ses œuvres sur les cimaises de l’hôtel Sofitel. De plus, pour associer culture et gastronomie, un plat équatorien est proposé au menu du Silk brasserie pendant toute la durée de l’exposition. Luis Millingalli né en 1959 au pied du volcan Cotopaxi en Equateur, peint depuis l’âge de 12 ans. Très jeune, il a été repéré et encouragé par le plus grand peintre de l’Equateur Oswaldo Guayasamin, ami de Picasso. Tout de suite il met à sa disposition un atelier qui va lui permettre de développer sa passion pour cet art. Sa peinture aux couleurs vives donne vie à des thématiques joyeuses montrant la vie de l’Equateur rural. Artiste autodidacte qui revendique ses racines indigènes, Luis Millingalli définit son œuvre comme écologique et traditionnelle. Ses créations artistiques s’inscrivent dans le courant naïf par la technique chromatique sur laquelle parie l’auteur pour toucher directement la sensibilité de son public. Il a exposé ses œuvres aux Etats-Unis, Angleterre, Italie, Autriche, France, Espagne, Brésil, Chili, Costa-Rica, Japon, et prochainement Australie. Il captive les spectateurs par les émotions qu’il transmet à travers son travail pour dépeindre les coutumes et traditions populaires de l’Equateur.