Georges Fenech, Christian Paly et Marcel Guigal – Photos © Julien Smati – Smart Angel Media

De notre correspondant Michel Vernon

Le tracé du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise risque de traverser les plus belles vignes de France et d’amputer d’une partie de notre identité gastronomique.

Le tracé du contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) ne cesse d’agiter la Vallée du Rhône depuis de nombreuses années. Ce projet lève de sérieuses et légitimes inquiétudes quant à l’avenir des fleurons viticoles de la Vallée du Rhône concernés par l’emprise du tracé sur ses domaines. C’est dans un esprit de mobilisation générale, pour la survie de toute une région et du terroir viticole, que se réunissaient ce mercredi 10 avril le député Georges Fenech et le président des vins AOC à l’Inao Christian Paly chez Marcel Guigal au Château d’Ampuis.

La Mouline 3

Le sujet mobilise élus et riverains depuis plus de dix ans. Près de 300 élus ont ainsi rejoint l’association PARFER (Pour une Alternative Raisonnable Ferroviaire – les Elus Riverains) et 300 000 riverains se sont retrouvés dans l’association FRACTURE (Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine pour le respect de l’environnement). Le président Christian Paly précise bien qu’il ne s’agit pas d’un débat anti fret ou anti ferroviaire et encore moins d’un abandon de ce type de transport. La question porte essentiellement sur les alternatives du tracé proposé afin de sauver les domaines viticoles qui font la richesse d’une région et la grandeur de la France dans le monde. Pour Marcel Guigal, la Côte-Rôtie est la locomotive des Côtes du Rhône et certainement le plus vieux vignoble de France. L’économie des vins et spiritueux représente le deuxième excédent dans la balance économique de la France.

Dominique Perben disait déjà que « ce projet est fou et ne se fera jamais ». « L’emprise sur les vignes va tuer l’appellation et tout le paysage qui est facteur de rêve et d’image » nous confie Philippe Guigal. La Côte Rôtie représente seulement 280 hectares. L’image du vignoble est aussi celui de sa région. Ce n’est pas par hasard si la Côte Rôtie est la vigne la plus photographiée de France. La proximité avec le CFAL peut aboutir à une perte de l’AOC. Cette dernière n’est ni remplaçable, ni transposable. « Si l’intégrité du terroir n’est pas protégée, ce sera une perte sèche » nous confirme Christian Paly.

La Viria 5

Après des fins de non-recevoir par le ministre des transports Frédéric Cuvillier et par la commission du SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transports),  le député du Rhône Georges Fenech porte le fer à l’assemblée nationale et appelle à la mobilisation générale. Près de cent parlementaires soutiennent déjà son action. Il s’agit pour lui « d’un vrai combat » qu’il mène depuis longtemps. Il précise aussi : « nous devons toujours trouver un point d’équilibre et la réunion de ce soir est un nouveau point de départ ». TF1 fera prochainement un tournage pour son 20h. L’heure est donc à la mobilisation !