01 Photos © Fabrice Schiff

 

Par Pauline Rabut

 

Le train-train quotidien de la gare de la Part-Dieu a été perturbé hier. Non pas par les cheminots qui nous avaient pourtant habitués à faire pas mal de raffut ces derniers temps, mais par trois athlètes de haut niveau et par une dizaine de jeunes recrutés par la SNCF.

 

02 C'est à l'occasion de la cinquième édition de « J'aime le train » qui se déroule jusqu'au 16 mai dans toute la France que Jean-Christophe Archambault, le directeur SNCF Rhône-Alpes, avait donné rendez-vous à Lucie Decosse, vice-championne olympique à Pékin 2008, Cédric Fleureton, Lyonnais qui vit et s'entraîne à Lyon, et Marc-André Cratère, escrimeur handisport et champion de France sabre et épée 2008. Un petit soupçon de déception en apprenant que Marc Raquil, qui devait aussi faire le déplacement, ne viendra pas, son avion retenu à Johannesburg. Pour info, c'est en 1982 que la SNCF devient un précurseur lorsqu'elle recrute son premier sportif de haut niveau sous Contrat d'Insertion Professionnelle : un engagement novateur pour accompagner la carrière sportive de ses champions. Aujourd'hui, les athlètes de haut niveau en poste à la SNCF conjuguent la pratique intense de leur discipline sportive et leur vie professionnelle. A peine entrés dans l'enceinte de la gare, nous sommes accueillis par une dizaine d'animateurs en combinaisons blanches qui scandent des « j'aime le train », « j'aime dormir » ou « j'aime la vitesse ».

 

Rien de grave docteur, seulement une grosse opération de promo à destination des voyageurs. Et cela semble marcher. Des hommes et des femmes s'arrêtent, intrigués et amusés par cette troupe de jeunes acteurs. D'autres préfèrent assister à une démonstration de judo qui se déroule quelques mètres plus loin. Le but de l'opération ? Présenter au public pendant une petite semaine les coulisses de la SNCF et lui donner l'occasion de découvrir la vraie vie des cheminots et des acteurs de l'entreprise. Voyage en cabine de conduite à 320km/h pour les grands enfants, « vis ma vie » de cheminot, de contrôleur ou d'agent d'escale pour tous les nostalgiques de l'émission de Flavie Flament, ou encore visite de maintenance des trains pour les bricoleurs du dimanche. Au total, ce sont 200 établissements, une cinquantaine de gares et quelques 500 animations qui sont mises en place pour l'opération. Patrick Desloire, directeur de la communication externe de la SNCF Rhône-Alpes et Jean-Christophe Archambault ont tous deux salué « les forte valeurs que la SNCF partage avec le sport de haut niveau : rigueur, innovation, diversité, cohésion et performance ».

 

 

1  Sylvie Plot (SNCF), Jean-Christophe Archambault, directeur de la SNCF Rhône-Alpes et Rose-Marie Valente, présidente du Judo Club de Gerland

 

2 Lucie Décosse, Marc-André Cratère, Cédric Fleureton et Jean-Christophe Archambault, directeur de la SNCF Rhône-Alpes