L’appartement du Parti Radical, rue d’Algérie – Archives © Lyon People

 Dans un communiqué, Eric Pommet, président du Cercle Edouard Herriot tire la sonnette d’alarme au sujet de l’avenir incertain du bureau de l’ancien maire de Lyon.

« Le samedi 2 avril 2016 avait lieu le traditionnel hommage à Edouard Herriot au square Jussieu. Lors de cette cérémonie du 59° anniversaire de la disparition du Président (26 mars 1957), Patrice Schondorff, président de la fédération Lyon Métropole du Parti Radical Valoisien nous a fait part de sa crainte de voir la disparition probable du bureau historique du Président Herriot. En effet ce bureau se trouve dans un immeuble de la rue d’Algérie qui appartenait jusqu’à il y a peu aux Hospices civils de Lyon et qui a été vendu à un investisseur privé depuis quelques temps. Il a été demandé au Parti Radical Valoisien qui occupe encore les locaux de bien vouloir libérer les locaux dès que possible. Azedine Haffar, président de la Fédération du Rhône du Parti Radical de Gauche a estimé qu’au-delà des clivages politiques la famille radicale pouvait se retrouver pour la préservation de ce haut lieu de mémoire commune. Le Cercle Edouard Herriot, association patrimoniale, va très prochainement rassembler les héritiers historiques du maire emblématique de Lyon pour envisager les actions à mettre en place pour préserver ce local de mémoire. Des rendez-vous ont été sollicités auprès de Gérard Collomb, actuel maire de Lyon et de Gildas Hobert, députée RRDP de la 1ère circonscription de Lyon. »

parti radical du rhône

vitrine Edouard Herriot