mairie_lyon.jpg Pour la 29e édition des Journées européennes du Patrimoine, de nombreux Lyonnais ont profité du beau temps pour partir à l’assaut des monuments de la ville. Parmi les succès du week-end : la visite de l’Hôtel de Ville, qui a attirée 13 500 visiteurs. Ils étaient également 8 500 à franchir les portes du musée Gadagne. La prison de Saint-Paul, ouverte exceptionnellement au public avant sa réhabilitation, a accueilli près de 6 000 curieux. Avec 5 000 visiteurs au Palais St-Pierre, 1 600 au Musée des tissus et 1 4000 aux Archives Municipales, le patrimoine lyonnais peut s’enorgueillir à juste titre. Les visites mixtes ont également fait le plein, en témoigne les 5 000 visiteurs venus découvrir les différents métiers d’art de la bijouterie présentés à la chapelle de la Trinité. Les ouvrages du génie civil ont également connu un franc succès. Le futur tunnel de la Croix-Rousse, dédié aux modes doux, a été traversé par 2 000 personnes. Sur le thème des « patrimoines cachés », l’édition 2012 proposait également la découverte de lieu plus insolites, comme la champignonnière de Caluire dans la serres des maraîchers qui a attiré 1 200 mycologues en herbe. A Lyon et dans l’agglomération, les visiteurs ont pu étancher leur soif de culture grâce aux 350 sites ouverts durant tout week-end.