Par Morgan Couturier

Avant de s’ouvrir aux Lyonnais dès ce mardi 4 juin 2019, le tout nouvel hôtel 5* s’est dévoilé à la presse. Une opportunité unique de visiter en détail ce joyau de l’hôtellerie lyonnaise, décrit comme « unique au monde ».

« La joie est dans le risque de faire du neuf », avait osé notre confrère américaine Marilyn Ferguson. Une décennie après sa disparition, la formulation est toujours d’actualité, tant l’ouverture de l’InterContinental suscite un intérêt sans précédent, dix ans après l’élaboration de ce « projet remarquable », dixit Jean-Manuel Charpentier, directeur technique de Générim.

Reste à voir si la commercialisation des chambres, vendues entre 350 et 6000€, suivra ces belles promesses, mais avec une telle implantation, le lieu s’affiche déjà comme « un hôtel unique au monde ». « Un site exceptionnel mérite un hôtel d’exception, s’est extasié Patrick Cescau, le président du groupe InterContinental. Le dôme Soufflot à lui seul, suffit à couper le souffle ».

« Un hôtel luxueux mais pas ostentatoire »

Le restaurant Epona

Des mots aux actes, la simple visite du bar, surnommé le Dôme, en référence à son installation sous ce trésor architectural, va sûrement permettre aux Lyonnais de s’en convaincre, le tout, en sirotant quelques cocktails maison. « Nous avons à cœur d’en faire le lieu de rendez-vous des Lyonnais », a présenté pour sa part, la directrice générale de l’établissement, Madelijn Vervoord.

En attendant de découvrir l’échelle de prix, le bar, composé de 130 places, et le restaurant Epona, confié au chef Mathieu Charrois (d’une capacité de 100 couverts, plus 60 à 90 couverts en terrasse, ndlr), ont été dessiné en ce sens. « Ce bâtiment est tout à fait exceptionnel. Nous avons opté pour un jeu de contraste entre des choses simples et des choses plus précieuses, plus assumées. L’ambition était de faire un hôtel luxueux mais pas ostentatoire. Je parle de luxe humble », a dépeint l’architecte d’intérieur, Jean-Philippe Nuel.

144 chambres, vendues entre 350 et 6000€ la nuit

Les présentations faites, le cœur d’un hôtel demeure encore ses chambres. Là encore, InterContinental, « première marque d’hôtellerie dans le monde » n’a pas lésiné sur les moyens, apportant un vrai cachet à ses chambres. Si aucune d’entre elles n’est identique, ces dernières reprennent le fameux jeu du luxe et de l’humilité, dans des proportions évidemment différentes qu’il s’agisse d’une chambre supérieure (à 350€ la nuitée) ou de l’une des 28 suites duplex, vendues entre 800 et 1000€ la nuit.

La chambre de la suite duplex

La suite présidentielle, d’une superficie de 150m2 est elle, à ranger dans une catégorie à part. Décrite comme la « plus grande suite de Lyon », celle-ci possède sa propre salle à manger, un salon, un bureau et clou du spectacle, deux balcons offrant une vue sublime sur le bar et le dôme de Soufflot. Un tel cadre ne laisse pas indifférent et ne devrait pas manquer de prétendants, à condition d’y mettre le prix (6000€ par nuit).

1500m2 dédiés aux séminaires

Cependant, alors que la capitale des Gaules s’ouvre de plus en plus au tourisme, de tels atouts ne seront pas de trop pour aguicher la clientèle étrangère, bien que le cœur de cible soit plutôt du côté des entreprises. « Le créneau séminaire va être très important », a révélé la directrice. De fait, l’hôtel s’est construit en conséquence. Au sein de ses 13000m2, l’InterContinental comporte ainsi 13 salles de séminaires, réparties sur 1500m2, dont 433m2 pour le seul salon Soufflot, érigé sur l’ancien jardin médicinal. Des chiffres remarquables, tout comme l’hôtel !

La suite présidentielle

InterContinental Lyon – Hôtel Dieu
20, quai Jules Courmont – Lyon 2e
Tél : 04.26.18.17.84.