© facebook/Stéphane Tiki

Le président des Jeunes UMP devait animer une table ronde à la fédération UMP du Rhône, vendredi 13 février 2015. Patatras, « Le Canard Enchainé » révèle que Stéphane Tiki, de nationalité camerounaise, n’aurait pas de titre de séjour en règle.

« Le schizo du jour : le boss des jeunes UMP, membre de la droite forte, courant anti-immigration de l’UMP, est lui-même sans papiers », résume l’élu PS du 3e arrondissement de Lyon et blogueur Romain Blachier sur sa page facebook. Nommé le 17 décembre dernier par Nicolas Sarkozy, Stéphane Tiki s’est mis « en congé » de la présidence des Jeunes Populaires (les adhérents UMP de moins de 30 ans) dès mardi soir, avant même la publication du Canard Enchainé. En effet, le palmipède révèle dans son édition du 11 février que l’animateur de la Droite Forte, de nationalité camerounaise, serait « installé en France depuis 10 ans » mais qu’il « ne dispose pas de titre de séjour. » Une affirmation « inexacte et mensongère » pour Stéphane Tiki, qui répond via les réseaux sociaux. « Il n’y a en réalité aucun sujet, j’ai fait une demande de naturalisation qui est en cours (…) C’est une polémique infamante. » Stéphane Tiki devait passer par la fédération UMP du Rhône vendredi pour animer une table ronde, à l’initiative des Jeunes Populaires locaux. « Au gré des circonstances, la réunion n’aura pas lieu. Stéphane Tiki a l’habitude de parcourir les fédérations depuis plusieurs années à la rencontre des jeunes populaires. Chacun connaît ses qualités humaines et de militant », explique le responsable départemental des Jeunes Populaires du Rhône, Bastien Joint.