Christophe Guilloteau s’engage dans l’action culturelle avec le soutien d’une personnalité qualifiée, Michel Régnier – Photo MDA

Par Alain Vollerin

A l’origine, Christophe Guilloteau dispose de compétence en matière de Défense nationale. Certains, ont un peu trop hâtivement, minimisé ses qualités acquises sur le terrain.

Ainsi, dans la Navale, son grade est équivalent à celui de colonel dans l’armée de terre. J’ai pour ma part, une admiration pour cet homme de terrain qui fut député, d’une circonscription qui me tient à cœur, puisqu’elle comprend la commune de Chambost-Longessaigne. Christophe Guilloteau a demandé à Michel Régnier, PQ (personnalité qualifiée) en poste au Musée des Confluences, parmi les administrateurs nommés par le Département, de recenser le fonds de la collection de cette institution qui contient de prodigieux chefs-d’œuvre picturaux de Domer, de Jacques Martin, d’André Perrachon, de Jacques Laplace (une toile exceptionnelle ! ) et même, parmi les contemporains de nombreuses toiles de Jean Fusaro, et une grande composition forestière d’Hilary Dymond.

Ces pièces, souvent fascinantes, seront exposées l’an prochain, à Vourles, dans la Maison Forte, si utile à la reconnaissance de l’aventure des Arts plastiques, à Lyon. Hélène Cottavoz, veuve du célèbre André Cottavoz, vient d’offrir une œuvre de la série des « Intérieurs ». Patrick Marquès figure déjà, dans cette prestigieuse collection. Soulignons que Charles Couty, fils de l’incontournable Jean Couty, offrira prochainement une toile de son père qui mérite de figurer dans cet ensemble très représentatif. Nous félicitons une fois encore, Christophe Guilloteau pour cette orientation courageuse…