La caisse (à outils) saisie hier à Paris – Photo DR

C’est le buzz du jour sur les réseaux sociaux. Le véhicule du fondateur du site internet appelant François Hollande à la démission (mais n’est-ce pas déjà fait ?) a été intercepté par une trentaine de policiers hier à Paris.

Les pandores qui agissaient sur ordre de la préfecture de police ont intercepté le véhicule et son conducteur coupables « d’outrage au président ». Conduit au commissariat du 13ème, pour y être interrogé, le jeune homme n’a pas perdu son sens de l’humour. Et pris de la hauteur. Il faut dire que cet été, il avait réussi à boucler un tour de France des plages en trainant derrière son ULM une immense banderole Hollande-demission.fr. Ce qui lui avait valu déjà quelques soucis avec la police du régime.

Redescendu sur terre, il sillonne désormais le territoire à bord de sa caisse à outils anti Hollande. A Paris, il n’est pas passé inaperçu. Placé en garde à vue, il s’est vu confisquer son véhicule et ses affiches. Mais il est invité sur tous les grands medias nationaux ce matin (Canal +, RMC, RTL). Une grande gueule – qui a déjà programmé sa venue à Lyon – à suivre sur son compte twitter.