Photos © Fabrice Schiff et CCO

Propos recueillis par Jocelyne Vidal

Une école de 34 élèves, du CP à la Terminale, avec une équipe pédagogique de 17 personnes pour dispenser un enseignement sur mesure aux Enfants Intellectuellement Précoces… Vous l’aviez rêvé ? Mireille Roger l’a fait. Accompagner jour après jour, le parcours d’enfants à haut potentiel, vers leur épanouissement d’adultes surdoués mais assumés, tel est son objectif. Avec le concours d’une équipe pédagogique étoffée de sophrologues et psychologues, la créatrice de l’EDEIP, Ecole des Enfants Intellectuellement Précoces de Lyon, inscrit sa démarche bien au-delà de la réussite scolaire.

Comment avez-vous eu l’idée de créer la première école lyonnaise d’enfants intellectuellement précoces ?
Diplômée de l’EM Lyon, j’ai entamé une reconversion professionnelle qui m’a amenée à passer le concours de l’IUFM. Devenue enseignante en primaire à La Tour de Salvagny, dès que le dernier de mes trois enfants fût entré au CP, j’avais déjà ma petite idée derrière la tête : « un jour, tu auras ton école » !

Quel a été le déclic ?
Après avoir accueilli dans ma classe un enfant précoce qui avait incité toute l’école à se mobiliser pour lui trouver une pédagogie adaptée, j’ai été confrontée à la précocité intellectuelle de mon propre fils, à la scolarité perturbée en 3ème, par des attitudes rebelles, ingérables et génératrices de conflits nécessitant un accompagnement psychologique. Entre-temps, j’avais démissionné de l’enseignement pour monter en 2007 une structure de soutien scolaire : MRIT, initiales de Mireille Roger Impulsons leur Talent. Trois ans plus tard, l’Ecole des Enfants Intellectuellement Précoces accueillait son premier élève : un enfant de CE1 qui ne supportait pas d’aller en classe. Il vivait dans son monde peuplé de dessins d’une incroyable finesse. Nous avons eu à cœur de remettre les pieds sur terre à cet enfant « funambule », en le raccrochant progressivement aux apprentissages classiques.

Quels sont les critères d’identification d’enfants intellectuellement précoces ? Une attitude de rébellion ou d’effacement, voire de retrait, la sur-adaptation aux désirs des parents… Autant de signes du mal-être de ces enfants dont le haut potentiel intellectuel s’accompagne paradoxalement d’un déséquilibre entre les composantes cognitives, émotionnelles, relationnelles et créatives de l’intelligence. La précocité de ces enfants devient vite un handicap, en amplifiant toutes les situations de la vie familiale ou scolaire où ils se donnent souvent pour mission de régler d’égal à égal avec les adultes, des problèmes qui ne sont pas de leur ressort.

Quelle est la pédagogie mise en place par l’E.D.E.I.P. pour pallier ces difficultés ?
Nos élèves arrivent avec un sac à dos chargé. Leur esprit est empêtré d’idées et de questionnements qui les empêchent d’être libres, disponibles pour un apprentissage. Vigilance et rassurance sont donc les maîtres mots de notre pédagogie axée sur l’approfondissement, l’enrichissement, l’accélération des acquisitions au rythme de chaque élève, incité à se prendre en charge, à se fixer des objectifs, en concertation avec les parents que nous réunissons six fois par an. Conçues en fonction d’une liste de compétences à travailler, des séries d’exercices ponctuent les « contrats » et plans de travaux personnalisés, évalués régulièrement par une équipe d’enseignants étoffée d’une sophrologue, d’un psychologue et d’un coach , toujours disponibles pour aider les enfants à gérer leurs émotions ou à débloquer des problèmes relationnels ou d’apprentissage.

Le chinois et la philosophie sont au programme dès leur plus jeune âge.
Organisé en modules assez souples pour permettre un glissement progressif d’un niveau de classe à l’autre, l’enseignement de l’E.D.E.I.P. se distingue aussi par des cours de Chinois dispensés à tous les élèves, dès le CP. La philosophie est enseignée dès la 3ème aux élèves initiés par ailleurs aux échecs et à l’art théâtral pour ne pas perdre une pépite du trésor qu’ils ont dans la tête !

 

L’E.D.E.I.P. en bref

Etablissement laïc privé hors contrat, l’EDEIP accueille les Enfants Intellectuellement Précoces tout au long de l’année. Un test de QI, accompagné d’un commentaire de psychologue, atteste le haut potentiel des élèves. Les frais de scolarité s’élèvent, selon le niveau, du CP à la terminale, de 5 500 à 6 400€.
EDEIP Lyon – 27, rue Raoul Servant – Lyon 7 – Tel. 04 37 37 86 65