Les Viets hissant le drapeau rouge sur le camps de Dien Bien Phu – Photo DR

Par Baudouin Wisselmann

Le 7 mai marque le 62ème anniversaire du cessez-le-feu de Dien-Bien-Phu, la dernière bataille majeure de la guerre d’Indochine.

Une défaite qui laissa entre les mains du Viet Minh, 11 700 prisonniers de l’Union Française, forcés à traverser la jungle sur 700 kilomètres et à rejoindre les camps de prisonniers, où certains connaitront les sévices du sinistre commissaire politique stalinien  George Boudarel. Seuls 3000 survivants, humiliés, affamés, endoctrinés, seront libérés. Le destin des 3000 Hmong, un peuple de « harkis d’Indochine », reste à ce jour encore tabou.

dien-bien-phu-histoire-historyweb-12La mairie du 6ème arrondissement organise à titre de commémoration, trois évènements. Jusqu’au 20 mai, Philippe Moncorgé expose ses tableaux « Dien-Bien-Phu – Sang Terre ». Son hémoglobine et celle d’anciens combattants d’Indochine est utilisée dans le but de laisser une trace historique au tableau. 20% des ventes réalisées reviendront à une association d’anciens combattants d’Indo. En deuxième rendez-vous, la projection du film « Cao Bang : les soldats sacrifiés d’Indochine » de Jérôme Santelli est prévue, suivi de la conférence « Guerre et goulag en Indochine » d’Amédée Thévenet, auteur de Mourir pour l’Indochine, ancien combattant et prisonnier et Commandeur de la Légion d’Honneur.

3 rendez-vous commémoratifs à la mairie du 6ème, 58 rue de Sèze.

Exposition de Philippe Moncorgé : Du 17 à 14h jusqu’au 20 mai
Vernissage mercredi 18 mai à 19h

Projection de « Cao Bang : les soldats sacrifiés d’Indochine »
Jeudi 19 mai à 18h

Conférence « Guerre et goulag en Indochine »
Jeudi 19 mai à 19h