Photo © Courir pour elles

Par Amandine Combe

« Une petite association qui fait de grandes choses », voilà comment Sophie Moreau, présidente de « Courir pour elles » définit l’association qu’elle a créée en 2009. Et de grands desseins, elle n’en manque pas. Comme de récolter des fonds pour d’autres structures ayant à cœur le bien-être des femmes atteintes d’un cancer ou en phase de rémission.

Chaque année, 3 temps forts ponctuent son agenda : la Journée internationale des droits des femmes, la course dans le Domaine de Lacroix Laval et Octobre Rose, mois international contre les cancers féminins. Le 8 mars 2013 lors de la Journée internationale des droits des femmes, un flashmob est organisé par l’association place Bellecour, avec une chorégraphie à apprendre en live sur le site. Coup d’envoi prévu à 17h45.  « L’activité physique reste le meilleur moyen de prévention avant, pendant et après un cancer ! » assure Sophie et ce message est le fil conducteur de tous les évènements crées par « Courir pour Elles ». La musique choisie cette année est « Waka Waka » de Shakira.

Dimanche 26 mai, au domaine de Lacroix Laval pour la 4ème édition consécutive, 7000 femmes sont attendues en tenue de jogging afin de récolter des fonds pour La ligue 69, Europa Donna, Activ’ra et Ademas 69. Ces associations aident depuis plusieurs années les femmes malades ou en voie de guérison à s’accepter, elle, leur corps, la maladie et ses inconvénients, mais aussi à exprimer leur émotion par le biais de l’art avec l’Art Thérapie. Les APA soit Activités Physiques Adaptées permettent aux femmes malades de rester en action malgré leur maladie, avec le sport comme aide à l’acceptation et la guérison. En 2012, ce sont 50 000 euros qui ont été reversés. Sur 15 euros de frais d’inscription réglés par les participantes, 9,09 euros sont reversés, le solde finançant les frais d’organisation des évènements.

La course se déroule en deux temps : en préambule, échauffement musculaire commun. Le départ de la course chronométrée (10 kms) a lieu dans un premier temps, suivi par la course allure libre (5 kms), ouverte aux coureuses et aux marcheuses. L’organisation de l’évènement est rendu possible grâce aux bénévoles ainsi qu’aux institutions et entreprises qui soutiennent ce projet comme les Hospices Civils de Lyon, Sanofi, Roche, Boiron, bioMérieux… Et le message est de plus en plus entendu. Certaines sociétés – comme Distriborg – n’hésitent pas à organiser des séances d’entrainement communes. Afin de faciliter la venue des femmes un jour comme celui de la fête des Mères, toute une organisation a été mise en place.

Un véritable village s’articule autour de la course avec une garderie disponible pour les coureuses avec plusieurs activités au menu pour les enfants. Dans le village, des stands  avec des professionnels de la santé, des kinés, ostéopathes, nutritionnistes… sont installés afin d’aider ou informer les femmes sur les bienfaits du sport, tout cela autour d’un grand pique-nique. Pour finir l’année, « Courir pour elles » organise une marche solidaire associée au Ruban de l’Espoir durant le mois international de sensibilisation du grand public sur le cancer du sein. Alors n’hésitez pas, homme ou femme, jeune ou moins jeune, à participer à ces évènements. Ce sont des moments conviviaux, familiaux, qui ne visent pas à faire du pathos mais à soutenir les femmes en traitement. Une formidable initiative que notre magazine a l’honneur d’accompagner chaque année.