© Fabrice Schiff

Le sénateur–maire de Lyon est attendu à 16h30 au Château pour un entretien en tête à tête avec le président de la République, mardi 17 mars 2015.

Le rendez-vous figure à l’agenda de Gérard Collomb. Le Point détaille les thématiques qui seront abordées lors de cette entrevue et évoque « une conversation directe avec le président » pour préparer l’après-départementales. Porte-voix des territoires, l’édile veut relayer auprès de François Hollande leur inquiétude, notamment sur la baisse des dotations de l’État et les réformes budgétivores, comme celle des rythmes scolaires assumée financièrement par les collectivités locales. Conséquence, l’argent public se raréfie et Collomb, ce n’est pas nouveau, voit dans les entreprises le support majeur de l’investissement pour développer les territoires. « Pour nombre d’entreprises, le pacte de responsabilité commence à porter ses fruits. Leurs responsables pourraient les réinvestir à condition qu’on leur donne plus de responsabilité » , explique-t-il. Pour ce dernier, seule une reprise durable de l’économie peut enrayer la montée du FN, annoncé en pôle au 1er tour des élections départementales des 22 et 29 mars prochains. « Tant que vous aurez un taux de chômage important et un sentiment d’abandon ancré chez les citoyens, vous aurez le FN » , insiste Collomb qui ne assure ne pas viser de poste ministériel après la déroute annoncée de la gauche au prochain scrutin. «  J’ai beaucoup de choses à faire avec la métropole lyonnaise. »