Service photo minimum pour l’animatrice préférée des Français

Par Marc Polisson

En septembre 2009, l’animatrice lyonnaise faisait la couv de Lyon People à l’occasion de son arrivée sur France 5. Quatre ans plus tard, elle a les honneurs de Paris Match. Elle a bien grandi notre Alex !

Sa décision de quitter « C à vous » et son baby-blues consécutif à la naissance de Charlie ont été vivement commentés par la presse spécialisée et sur les réseaux sociaux, où tout un chacun peut s’improviser coach d’une personnalité. Un déchainement qui n’a pas laissé Alessandra indifférente. Elle en parle à cœur ouvert dans l’entretien qu’elle a accordé à notre consœur Virginie Le Guay. N’hésitant plus à évoquer le cancer de sa maman, sa dépression post-natale, son salaire (12 000 euros par mois) et ses projets de nouveau bébé et de cinéma avec son compagnon Clément Miserez. Les amateurs de petite balle et de petites phrases apprécieront le passing-shot décoché à Thierry Ardisson. En toile de fond bien sûr (rien n’est gratuit) sa future émission mensuelle « Fais-moi une place » toujours sur France 5.

Si l’interview est à la hauteur du personnage, les photos quant à elles nous ont laissé sur notre faim. Et certainement aussi sur celle du photographe Gilles Bensimon. Bien entendu, Alex avait verrouillé avec lui les conditions de shooting avant de décoller pour Saint Barth, mais comme tout bon pro, il espérait sans doute passer entre les mailles du filet. Nada. Il aura fait le voyage pour rien (pas tout à fait puisque Paris Match l’a rémunéré à sa juste valeur et que les moments off avec Alex sont toujours très sympas) mais il n’aura pas réussi à sortir du carcan très strict imposé par la Lyonnaise : pas de photos de Charlie, de Clément, de ses parents, de la maison… Juste un minuscule bout de sein (toujours aussi joli, ceci dit). Verrouillage centralisé, une option non négociable pour notre Lyonnaise qui trace sa route. A sa guise.

Paris-Match, édition du 14 au 21 août 2013