Photo © DR

Selon Le Figaro, Adia (Abu Dhabi Investment Authority) va acquérir pour près de 750 millions d’euros les actifs des Docks Lyonnais, propriété de la banque UBS.

Dans la corbeille de la mariée, du foncier bâti à Paris, Nanterre et Antony, mais également « des pieds d’immeubles à Lyon, dans le quartier chic Grolée », précise le quotidien. En décembre 2004, dix-huit immeubles haussmanniens situés rue Grolée, au cœur de la presqu’île lyonnaise, étaient rachetés à la Ville de Lyon par le fond de pension américain Cargill pour 87 millions d’euros. Un an après la transaction, Cargill revendaient les seuls pas-de-porte aux Docks Lyonnais pour près de 100 millions d’euros. Le nouveau propriétaire voulait faire de cette artère située dans l’hyper-centre une avenue Montaigne à la lyonnaise. Le greffon n’a jamais pris et le quartier est aujourd’hui désertique. A telle enseigne que Zilli, ambassadeur lyonnais du prêt-à-porter de luxe, a quitté le navire en mars 2012. L’acquisition des actifs des Docks Lyonnais, propriété de la banque UBS, par le fonds souverain d’investissement d’Abu Dhabi fera l’objet d’une signature mi-décembre.